Menu

02 97 84 95 07

Argentine

Historique du vignoble Argentin

Comme tous les pays d’Amérique du Sud, l’arrivée de la viticulture au Chili se fit avec les Espagnols au XVIème siècle. Ce sont surtout les religieux qui ont été les premiers vignerons du pays pour qu’ils puissent avoir leur vin de messe. Mais c’est au XIXème siècle, avec l’arrivée massive d’immigrants principalement Européens, que le vignoble se développa. En 1853, Domingo Faustino Sarmiento, futur président de la République d’Argentine engagea un Français pour développer le vignoble. La région de Mendoza fut choisie pour ses qualités topographiques, de climat et sa géologie pour implanter des cépages principalement Français. Ensuite les Italiens et Espagnols plantèrent d’autres cépages.

Il a fallut attendre 1980 pour que la qualité des vins s’améliore nettement avec l’arrivée de capitaux étrangers qui ont rénovés et encouragés la production de vin haut de gamme. Aujourd’hui, l’Argentine fait partie des grandes nations viticoles mondiale et ses vins sont régulièrement récompensés à l’international.

Terroir et appellation

Aujourd’hui, l’Argentine compte un peu plus de 200 000 hectares de vignes et est devenu le 5ème producteur mondial de vin. La vigne se concentre du Nord au Sud de la cordillère des Andes et peut être plantée jusqu’à 2000 mètres d’altitudes. Depuis 1999, le pays s’est doté d’un système d’appellation contrôlée (DOC). 70% du vin produit en Argentine provient encore de la région de Mendoza. Voici les principales DOC du Pays :

  • La province de Mendoza
  • Rio Mendoza
  • La vallée de Calchaquies
  • La région de Chilecito-Nonogasta
  • La région de San Juan
  • La vallée de Rio negro

Cépages

Le cépage roi d’Argentine est bien sûr le Malbec, cépage Français que l’on appel aussi “le Côt”. On peut également trouver du Bonarda, du Torontés, le Pedro Gimenez, le Cereza, le Chenin, l’Ugni blanc,…

 

 

Autres régions viticoles