Menu

02 97 84 95 07

00. Préambule : histoire et vigne

Petit historique du vin

L’histoire de la vigne et du vin est si ancienne qu’elle se confond avec l’histoire de l’humanité. En janvier 2011, des archéologues ont découvert dans l’actuelle Arménie, la plus ancienne unité de production de vin qui daterait de plus de 6 000 ans. Cette découverte prouve notamment que les techniques de vinification basique étaient déjà très tôt comprises. Le vin, à cette époque, était surtout utilisé pour divers rites (funéraires notamment).

Il est intéressant de constater que le développement de la viticulture dans une société a témoigné de l’état avancé de sa civilisation. Pour maîtriser la production du vin, il faut par exemple comprendre les cycles de la vigne, savoir comment l’alimenter en eau ou la protéger des champignons et autres parasites. Il faut aussi connaître les mécanismes biochimiques qui garantissent une bonne fermentation.

Les premières cultures de vins proviendrait donc du Caucase entre l’actuelle Iran, la Géorgie, la Turquie, avant de se propager par le biais des échanges commerciaux sur tout le bassin méditerranéen.

La vigne

La vigne serait présente depuis plus d’un million d’année. La vigne est avant tout une liane qui s’accroche aux arbres est qui peut atteindre jusqu’à 10 mètres de long. Plusieurs espèces de vignes existent. On distingue les cépages de cuve, destinés à la production de vin, et des cépages de table, destinés à la production de raisin de table. Dans le langage courant, un cépage est un plant de vigne caractérisé par la forme de ses feuilles et de ses grappes.

La vigne est une plante qui mute très facilement, il arrive qu’un même plant produise deux raisins différents. C’est ainsi, que le pinot gris et le pinot blanc sont des mutations du pinot noir. En France, 200 cépages environ sont autorisés. Le vigneron a depuis le 4 mars 2009 retrouvé la liberté de choix du cépage en vin de pays, les AOC restant plus réglementées.

En taillant la vigne régulièrement, la vigne va de plus en plus ancrer ses racines dans le sol. C’est à ce moment qu’intervient la notion de terroir, où la composition du sol va pouvoir également influencer le goût du raisin et sa composition.

Aller plus loin dans la dégustation