Menu

02 97 84 95 07

Guide de la dégustation

Savoir apprécier le vin, le déguster, le partager. Nous vous présentons ici une initiation à la dégustation. L’idéal est d’apprendre auprès de votre caviste, vigneron ou producteur. Mais vous pourrez apprendre quelques notions avec ce petit guide. Le principal : la dégustation doit être un plaisir, un jeu, un partage.

Commençons par le commencement. Qu’est ce donc que la dégustation du vin ? Une première affirmation s’impose ici, en matière de vin, déguster du vin n’est pas synonyme de boire. La dégustation est faite de pondération et de mesure et stimule presque tous les sens : la vue, l’odorat, le goût et le toucher. En fait, déguster c’est analyser le vin. On y analyse particulièrement : l’oeil (couleur), le nez (arômes) et la bouche (saveurs et textures).

La dégustation c’est aussi le plaisir de reconnaître des arômes, d’identifier des saveurs, de reconnaître le style du vin, quelquefois son millésime ou sa provenance. De ce fait, la dégustation devient alors un voyage dans notre mémoire, dans le temps et dans l’histoire.

Dégustation, histoire du vin

00. Préambule : histoire et vigne

Avant d’aborder la dégustation, nous vous rappelons ici un court historique du vin et une brève présentation de ce qu’est une vigne. Un petit préambule en somme avant de passer aux choses plus concrètes.

Les robes du vin

01. L’analyse visuelle : l’oeil

L’analyse visuelle ou l’oeil. Par le biais de l’analyse visuelle, on va pouvoir déterminer la couleur du vin, son aspect (sa limpidité, sa brillance), son taux de sucre ou d’alcool, le cépage dominant, et l’âge possible du vin. C’est la première étape.

Analyse olfactive, le nez

02. L’analyse olfactive : le nez

L’analyse olfactive ou le nez est la deuxième étape après l’œil. L’analyse olfactive du vin est plus difficile au début à appréhender, car c’est à ce moment là que l’on doit mettre des mots sur des arômes. Présentation des grandes familles d’arômes qui sont : fruité, floral, végétal, boisé, épicé, animal, lactique, minéral, empyreumatique, défaut.

Analyse gustative du vin

03. L’analyse gustative : la bouche

Pour l’analyse gustative ou la bouche, il faut connaître premièrement les 4 goûts élémentaires : le sucré, le salé, l’amer et l’acide. Ensuite, avec la dégustation, vient l’analyse de l’attaque, du milieu de bouche, de la finale et de la synthèse.